REBONDISSEUR NUTRITION PRODUITS
Paul Devore

American Society of Beriatric (Physicians weight loss) Mars 1979

Par Dr Paul E. Devore

1) Rebondir tonifie le système glandulaire en augmentant la sécrétion d’hormones des glandes thyroïde, pituitaire et surrénale. La sécrétion d’hormones de la glande thyroïde stimule ou influe sur presque tous les processus corporels, incluant l’utilisation de l’oxygène. La glande pituitaire stimule, régularise et coordonne les fonctions des autres glandes endocrines. C’est pour cette raison que la glande pituitaire est appelée la « glande maîtresse » du corps. Les hormones corticosurrénales ont deux fonctions principales : elles régissent la teneur en eau et en sel du corps et elles régularisent les métabolismes des glucides, matières grasses et protéines. De plus, la glande surrénale sécrète des hormones sexuelles, essentiellement androgènes, similaires à celles sécrétées par les testicules.

2) Rebondir renforce le cœur et les muscles du corps leur permettant de travailler plus efficacement. Les tissus musculaires sont constitués de fibres et cellules élastiques qui peuvent se contracter ou se relâcher rapidement. C’est la contraction de certains muscles liés au squelette qui permet de bouger. Pour demeurer debout et bien droits, nous devons faire travailler nos muscles en opposition pour défier la gravité. Certains demeureront contractés pour maintenir notre balance. Une augmentation de la force gravitationnelle amène une contraction musculaire plus intense. Les muscles ainsi ciblés travaillent davantage et deviennent plus forts. Rebondir augmente la force g au creux de chaque rebond.

3) Renforcer les muscles du cœur permet de réduire le nombre de battements du cœur au repos. Chaque battement devient plus puissant et projette plus de sang dans le corps pour nourrir ses 60 millions de cellules.

4) Rebondir encourage la circulation sanguine collatérale en favorisant le développement de nouvelles branches de vaisseaux sanguins permettant ainsi une distribution du sang jusqu’au muscle cardiaque et autres endroits du corps par des routes alternatives. Cet influx sanguin indirect ou connexe est particulièrement important lorsque les tissus ne reçoivent pas une nutrition adéquate à cause de problèmes dans les voies sanguines principales.

5) Rebondir tend à réduire la force de la pression artérielle lorsqu’un effort est fourni. Les muscles externes du corps bénéficient des effets de l’entraînement aérobique. Il en est de même pour les muscles de la media, la couche centrale d’un vaisseau artériel. Les effets de l’entraînement donnent un meilleur tonus musculaire à la media réduisant ainsi le degré d’élévation de la tension artérielle en période de stress.

6) De plus, la pression artérielle ne demeurera pas élevée aussi longtemps grâce aux effets de l’entraînement et celle-ci ne restera pas sous la normale aussi longtemps à la suite d’efforts rigoureux. La pression artérielle diminue soudainement lorsque son besoin d’augmentation est retiré; grâce aux effets du rebondissement, une pression artérielle trop basse remontera à son niveau normal plus rapidement.

7) Rebondir permet de réduire un taux élevé de cholestérol et de triglycérides. Comme indiqué dans le chapitre deux, L. Howard Hartley, médecin, directeur de l’exercice au Beth Israel Hospital et professeur agrégé de médecine à Harvard Medical School, a présenté les relations entre l’activité physique et les facteurs de risque de maladies du cœur lors d’un colloque parrainé par l’American Heart Association le 18 octobre 1978. Dr Hartley a affirmé que « l’exercice peut avoir un effet direct sur les lipides sanguins » et des études ont démontré que « les gens qui s’entraînent régulièrement réduisent leur taux de cholestérol et de triglycéride sérique. » Les résultats des études ont également démontré que l’exercice peut augmenter le taux de lipoprotéines de haute densité et « tous ses effets de l’exercice devraient avoir une influence favorable sur le maintien de la santé cardiovasculaire, » affirme le physiologiste de l’exercice.

8) Rebondir diminue la fréquence de maladies cardiovasculaires. Ceci devient une évidence en reconnaissant les risques reliés à une pression artérielle élevée, un haut taux de cholestérol, de triglycérides ou de ß-lipoprotéines et en se rendant compte que les exercices du rebondisseur permettent la réduction de ces taux élevés qui menacent votre cœur.

9) Rebondir favorise le bon fonctionnement de la moelle osseuse rouge et sa production de globules rouges. Les globules rouges transportent l’oxygène et les nutriments aux divers tissus du corps et participent à l’évacuation du dioxyde de carbone. Ils sont formés dans la partie spongieuse de l’os, la moelle rouge, composée principalement d’éléments figurés du sang dans divers stades de leur formation. Environ cinq millions de globules rouges matures sont produits et relâchés dans les vaisseaux sanguins chaque seconde. Les plaquettes sanguines, essentielles à la formation de caillots sanguins, et les globules blancs, qui protègent le corps contre les infections, sont aussi formés dans la moelle rouge.

10) Rebondir établit un meilleur équilibre entre l’oxygène requis par les tissus et l’oxygène disponible. Cet équilibre est établi par les globules rouges qui transportent l’oxygène et retirent le dioxyde de carbone aux organes et tissus.

11) Rebondir permet une plus grande circulation d’oxygène vers les tissus. Cette nouvelle concentration des taux d’oxygène et de dioxyde de carbone dans les capillaires sanguins et de l’air dans les alvéoles provoque un échange de gaz entre les deux. Le dioxyde de carbone, plus présent dans le sang, est transmis aux poumons. L’oxygène, initialement en plus grande concentration dans les poumons, est transmis au sang. Une fois dans le sang, l’oxygène se combine à l’hémoglobine qui le transporte, grâce à l’effort du cœur, aux organes et aux tissus du corps.

12) Rebondir augmente les capacités respiratoires. La respiration est dirigée par la fluctuation du volume de la cage thoracique, causée principalement par les mouvements musculaires du diaphragme. L’expansion et la contraction des poumons provoquent une augmentation et une diminution de la pression d’air à l’intérieur de ceux-ci. Le tout demeure en équilibre avec la pression atmosphérique lorsque l’air est expulsé ou introduit dans les poumons. La répétition d’exercices de rebondissement amplifie les mouvements musculaires du diaphragme et ainsi l’expansion de la poitrine.

13) Rebondir permet aux muscles de participer dans le transport des fluides à travers le corps ce qui réduit la charge de travail du cœur. Puisque les deux tiers du corps sont composés de liquide, la capacité d’envoyer des fluides là où il est nécessaire, comme où se trouve de l’inflammation, devient vital. La quantité de fluides à l’intérieur du corps demeure constante et est gérée par le travail des reins. Les surplus sont évacués par la vessie, les poumons, les intestins et la peau. Les muscles participent aussi à cette évacuation.

14) Rebondir aide la circulation lymphatique ainsi que la fluidité des veines du système circulatoire. La lymphe est poussée dans le système lymphatique par la contraction des parois vasculaires, par la variation de la pression et par le mouvement des muscles environnants du corps. À la base du cou, les deux branches principales du système lymphatique rejoignent deux veines et la lymphe rejoint ainsi le courant sanguin.

15) Rebondir favorise la croissance et la récupération du corps. La croissance des longs os est particulièrement stimulée par le rebondissement à cause de son effet stimulant sur les glandes pituitaires. Le lobe frontal de cette glande produit au moins six hormones. Une de ces hormones stimule la croissance.

16) Rebondir stimule le métabolisme, un processus complexe et continu qui débute dans les tubes digestifs et les poumons et parcourt l’ensemble des cellules du corps. Il consiste à fragmenter des substances en plus simples parties avant de les recombiner en un nombre incalculable de nouvelles substances qui forment le corps humain. Chacune de ces transformations chimiques utilise ou crée de l’énergie. Le rebondissement conditionne tous les systèmes corporels pour que ceux-ci gèrent l’énergie de façon plus efficace.

17) Rebondir améliore les processus de digestion et d’élimination. Le métabolisme s’amorce par la digestion qui consiste à briser la nourriture en éléments plus simples afin que ceux-ci soient absorbés dans le sang et utilisés pour la production d’énergie, la réparation des tissus et la croissance du corps. Le produit final de la digestion est éliminé du corps et une activité musculaire normale permet l’acheminement efficace de tout ce processus

18) Rebondir augmente la quantité d’énergie emmagasinée par le corps, augmentant ainsi l’endurance. L’énergie ainsi conservée sera sous forme de protéines plutôt que de gras à cause du surplus de mouvements musculaires dû au rebondissement.

19) Rebondir diminue la probabilité de l’obésité puisque tout exercice est vital pour se débarrasser d’un excédent de poids. Un programme quotidien d’aérobie de rebondissement ne fera pas fondre ses livres en trop en une seule journée, mais il réduira graduellement le pourcentage de gras, le rythme cardiaque et la pression artérielle tout en améliorant le tonus musculaire et l’efficacité avec laquelle le corps brûle les hydrates de carbone. N’oubliez pas qu’il y a 150 calories dans un seul verre de bière. Si le corps n’a pas besoin de l’énergie fournie par ses calories, et si vous ne voulez pas que cette bière se transforme en réserves de gras, il vous faudra faire du rebondissement pendant 2 minutes, de la course pendant 6 minutes, de la nage pendant 10 minutes ou de la marche pendant 22 minutes afin de brûler l’excédent de calories.

20) Rebondir augmente les réserves d’alcaline de l’organisme ce qui pourrait être crucial dans une situation d’urgence demandant des efforts prolongés. Le principal neutralisant d’acide, ou base dans l’organisme est le bicarbonate de sodium qui est produit à partir du dioxyde de carbone et du sodium qui se trouve dans les sels alimentaires. Le bicarbonate de sodium aide à maintenir la balance fragile entre l’acidité et l’alcalinité. Cette balance est nécessaire pour le fonctionnement normal des transformations chimiques de l’organisme. En stimulant le métabolisme, le rebondissement améliore l’ensemble de ce système alcalin.

21) Rebondir rapproche les cellules de leur potentiel absolu par la fonction chimique. Les cellules réagissent aux stimuli de l’environnement à l’extérieur de leurs parois. Elles accomplissent leurs tâches spécifiques dans l’ensemble de l’économie de l’organisme. Ainsi, elles performeront au sommet de leurs capacités dans un environnement idéal. L’oxygénation par le mouvement musculaire augmente la respiration et la circulation permettant aux cellules d’atteindre leurs potentiels.

22) Rebondir améliore la coordination en augmentant le nombre d’impulsions transmises aux fibres musculaires ainsi que leur réactivité à ces impulsions. Ces impulsions voyagent le long d’un nerf grâce à une série de réactions partiellement chimiques et électriques. Les neurones moteurs ou efférents transportent ces impulsions du système nerveux central aux différentes parties du corps où elles se traduiront en actions. À l’extrémité du neurone moteur, la partie effilochée de l’axone s’étend pour former un embout qui se connecte aux fibres musculaires. Des structures similaires à l’extrémité des nerfs sensitifs sont concentrées dans les organes des sens et dispersées sporadiquement dans la peau. Plus des procédures de coordination sont effectuées, plus les efforts de coordinations futurs seront précis. Rebondir est un processus de coordination.

23) Rebondir donne un sentiment de force musculaire en augmentant le tonus des muscles. Des muscles en santé sont d’une grande importance pour la coordination, la grâce, l’énergie et le sentiment de bien-être. Mais seul des muscles exercés convenablement demeurent en bonne condition; la diminution du tonus musculaire résultant d’une vie sédentaire peut avoir comme conséquence une mauvaise circulation et un sentiment de dépression physique. Si les muscles ne sont pas exercés du tout à cause d’alitement prolongé ou tout autre immobilisation, ils deviennent faibles et atrophiés.

24) Rebondir fournit une réserve de force et une efficacité physique. Même lorsqu’une personne demeure debout et parfaitement immobile, ses muscles travaillent pour supporter son poids et maintenir son équilibre. Pendant le sommeil, les muscles de nos organes internes continuent de travailler. Au cœur du muscle se trouvent des réserves de protéines ou de graisses qui, lorsque demandées par le corps, fournissent des quantités insoupçonnées de force et d’énergie.

25) Rebondir permet un soulagement des maux de cou et de dos, des maux de tête, et de toute autre douleur causée par un manque d’utilisation des articulations et des muscles du corps. Presque tout le monde a déjà ressenti une crampe à cause de l’usage trop violent d’un muscle. Celui-ci proteste contre une activité non familière en devenant irrité, courbaturé et douloureux. Rebondir de façon régulière aide à prévenir l’apparition de crampes.

26) Rebondir limite l’apparition de fatigue et de malaises menstruels chez la femme. Les muscles sont touchés par une grande variété de problèmes. Ils sont aussi la cause implicite de nombreux problèmes de santé. La fatigue, le surmenage d’un groupe de muscles, la nervosité ou l’insomnie, par exemple, provoquera des spasmes et tremblements musculaires. Il en est de même pour les crampes musculaires, surtout celles de la région inférieure de l’abdomen, qui pourraient être liées à l’algoménorrhée ou d’autres maux propres aux femmes.

27) Rebondir amène une meilleure performance intellectuelle et un processus d’apprentissage plus vif. Vous pouvez garder votre cerveau en santé et à son maximum d’efficacité en lui procurant la bonne variation d’exercices et une quantité adéquate de sommeil.

28) Rebondir permet d’améliorer et faciliter la relaxation et le sommeil. La quantité de sommeil nécessaire varie d’une personne à l’autre, mais le corps et l’esprit vous disent généralement quand ils sont fatigués. Si l’anxiété ou l’inconfort vous empêche de dormir, une bonne séance d’aérobie avec le rebondisseur fera des merveilles pour vous apporter la relaxation dont vous avez besoin.

29) Rebondir diminue le nombre de rhumes, d’allergies, de troubles digestifs et de douleur abdominale. Le simple fait de rebondir garde l’ensemble du corps et de tous ses différents systèmes en harmonie. Ils travaillent de façon coordonnée pour permettre un métabolisme optimal.

30) Rebondir tend à arrêter le vieillissement prématuré. Les effets du durcissement des artères sont inversés, empêchés ou diminués. Par la conquête de la pathologie ultime des maladies dégénératives, vous garderez votre esprit vif, votre peau lisse, votre ossature flexible, votre libido intacte, vos reins resteront fonctionnels, votre sang en circulation, votre foie continuera de détoxiquer, vos systèmes d’enzyme demeureront actifs, vous maintiendrez votre mémoire et éviterez certains symptômes du processus de vieillissement. L’aérobie avec le rebondisseur vous donnera tous ces avantages. Elle offre la souplesse, la flexibilité et la force à toutes les parties du corps. Rebondir fait disparaître la flaccidité et le stress reliés au travail sédentaire et de bureau qui sont quelquefois le sort de nombreux dirigeants d’entreprises et d’autres personnes. Peter Houck, président de Houck Industries Inc. à Tulare, en Californie, était un des ces hommes d’affaires à qui l’aérobie avec le rebondisseur fut introduit. Fabricant de tiroirs profilés en métal avec coussinet en nylon, M. Houck a d’abord observé une séance d’exercices d’aérobie avec le rebondisseur à un salon de mobiliers. Il a lu « The Miracles of Rebound Exercise » et, plus tard, a de nouveau été mis en contact avec le rebondissement en assistant à une démonstration de rebondissement à son organisation civique. Il s’est acheté un rebondisseur et s’est exercé avec ce dernier fidèlement. En observant les bienfaits de ces exercices sur son propre corps, Houck prit la décision que cela plairait aux employés de son usine aussi. Il a donc écrit à Albert Carter pour lui demander ce qui serait nécessaire pour persuader ce dernier de voyager à Tulare pour expliquer en personne ce qu’est l’exercice avec un rebondisseur.

Houck a acheté six rebondisseurs et six semaines plus tard, Carter a fait une présentation de l’aérobie avec un rebondisseur à l’ensemble des employés de Houck Industries. Lors d’une conférence donnée à deux groupes, un comportant quarante employés, le second vingt, Carter a donné une description complète ainsi qu’une démonstration. Deux semaines plus tard, Peter Houck a acheté quarante rebondisseurs additionnels.

Deux semaines plus tard, il en commandait six autres, un total de cinquante-deux rebondisseurs mis à part celui qu’il utilisait à son domicile. Pourquoi? Parce que cet homme d’affaires a observé une diminution marquée des réactions de stress chez ses employés qui s’exerçaient sur un rebondisseur. La production a augmenté. Les employés montraient une amélioration de leur capacité physique, avaient un meilleur moral, se sentaient plus en paix, avaient besoin de moins d’heures de sommeil, paraissaient généralement en meilleure santé et se présentaient au travail avec plus d’enthousiasme. Une réduction du taux d’absences fut observée et la tension artérielle ainsi que le pouls des employés qui furent testés étaient à la baisse.

Peter Houck a aussi observé qu’il prenait personnellement plus fermement le contrôle de situations stressantes lors de son travail. Lorsqu’une tension de nervosité se présentait, il retirait simplement ses souliers pour rebondir pendant une dizaine de minutes. Ses décisions administratives devinrent plus efficaces et lui venaient souvent à l’esprit pendant ses séances d’aérobie avec le rebondisseur. Pour lui et pour ses employés, l’aérobie avec un rebondisseur fut un atout important à la rentabilité de l’entreprise.

« Jogging pigs get in step. » The New York Times, le 27 Mai, 1960, p.43. Albert E. Carter. The Miracles of Rebound Exercise. (Bothell. Washington: The National Institute of Reboundology & Health, 1979). p.88. 'Morton Walker. How Not to Have a Heart Attack. (New York: Franklin Watts. Inc. 1980). p.203-204.

Données présentées lors du colloque, « -Techniques of Exercise Testing The Obese Patient » par le docteur Paul E. Devore, présenté à l’American Society of Bariatric Physicians en Mars 1979.

© 2008 : Exercell : Conception : Kryptik media inc. - Gestion : www.infopcaide.com.